Le Ju-jitsu japonais

le-ju-jitsu-japonais.jpg

Le Ju Jitsu japonais est une technique de combat venant du soleil levant et utilisée jadis durant la période du shogunat par les forces armées et les célèbres samouraïs. On peut traduire le Ju Jitsu comme art de la souplesse si on se réfère au nom.

Les origines du Ju Jitsu

ju-jitsu.jpg

Le Ju Jitsu est une technique de combat qui tire ses origines d’il y a un millier d’années. On l’a dit plus haut que le Ju Jitsu a été utilisé durant la période du shogunat et toute la période féodale du Japon. Il y a longtemps, des guerres civiles ont ravagé le Japon et on était armé de sabre et d’armure pour combattre à l’époque. Pour le combat rapproché, le Ju Jitsu était alors devenu un phénomène qui a aidé de nombreux combattants à s’en sortir des différentes situations hostiles. Les samouraïs utilisaient déjà le Ju Jitsu durant les grandes guerres comme contre l’empire Mongol pour avoir plus de chance de sortir gagnant durant les combats à l’arc, au javelot et au sabre quand ils étaient désarmés. C’est au début du XVIIème siècle que le terme « Ju Jitsu» a été adopté afin de nommer cette redoutable technique de combat.

La légende du docteur Akiyama, père du Ju Jitsu

docteur-akiyama.jpg

Le docteur Akiyama est considéré comme le père du Ju Jitsu. On dit que le docteur a découvert cette technique en Chine quand un groupe religieux a une technique d’autodéfense se basant sur l’usage des connaissances anatomiques humaines. Le docteur Akiyama a découvert le principe de base de cet art martial en constatant que durant l’hiver neigeux, les petites branches rejettent la neige en se pliant alors que les grosses se cassent et tombent. Il instaura alors le Ju Jitsu qui a pour principe de base d’utiliser la corpulence et la violence d’un adversaire contre lui.